Le Togo accorde à l’OADCPH des facilités administratives et les franchises fiscales et douanières

L’organisation africaine pour le développement des centres pour personnes handicapées (OADCPH) a signé hier mardi à Lomé avec le ministère des affaires étrangères, un accord de siège. Cet accord selon Max NIANG, directeur exécutif de l’OADCPH a pour but de favoriser l’accès aux soins de réadaptation à un grand nombre de personnes handicapées et leurs familles, améliorer la qualité des soins donnés aux personnes handicapés et promouvoir le développement et la pérennité des prestations des services de réadaptation en Afrique. Par cet accord de siège, le gouvernement Togolais accorde à l’OADCPH des facilités administratives et les franchises fiscales et douanières nécessaires à l’exécution de ses programmes et projets sur le territoires. En rappel, l’OADCPH est une organisation non-gouvernementale fondée en 2011 et qui regroupe 80 structures dans 30 pays d’Afrique francophones, anglophone et lusophone.